Déclaration de la Conférence des évêques catholiques du Canada à la suite de la récente découverte à l’ancien pensionnat indien de Kamloops dans la Première nation Tk’emlúps te Secwépemc

Aujourd’hui, la Conférence des évêques catholiques du Canada (CECC) a publié une déclaration à la suite de la découverte récente des dépouilles des enfants à l’ancien pensionnat indien de Kamloops sur le territoire de la Première nation Tk’emlúps te Secwépemc.
Voici le contenu de la déclaration :
 
Déclaration de la Conférence des évêques catholiques du Canada
à la suite de la récente découverte
à l’ancien pensionnat indien de Kamloops
dans la Première nation Tk’emlúps te Secwépemc
 
Au nom de la Conférence des évêques catholiques du Canada (CECC), j’exprime notre profonde tristesse pour la perte déchirante des enfants de l’ancien pensionnat indien de Kamloops, dans la Première nation Tk’emlúps te Secwépemc.
 
La nouvelle de la découverte récente est tout à fait bouleversante. Elle fait ressurgir des traumatismes dans de nombreuses communautés à travers ce pays. Honorer la dignité de ces petits qui ont perdu leurs vies exige que la vérité soit mise en lumière.
 
Cette tragédie touche profondément les communautés autochtones, avec lesquelles de nombreuses personnes à travers ce pays et dans le monde sont désormais solidaires.
 
Alors que ces événements ravivent la souffrance d’un passé douloureux, les évêques du Canada s’engagent à poursuivre leur marche côte à côte avec les Peuples autochtones dans le présent, à la recherche d’une plus grande guérison et réconciliation pour l’avenir.
 
Nous élevons nos prières vers le Seigneur pour les enfants qui ont perdu la vie et nous nous engageons à accompagner assidument les familles et les communautés autochtones.
 
Que notre Dieu Créateur nous bénisse en nous accordant la consolation et l’espérance.
 
+Richard Gagnon
Archevêque de Winnipeg et
Président de la Conférence des
évêques catholiques du Canada
 
31 mai 2021