Lettre pastorale de l'évêque

Chers fidèles,
 
Depuis déjà deux ans, je suis pasteur parmi vous comme successeur des Apôtres et à chaque jour, je découvre toujours plus la beauté de vos cœurs ainsi que la richesse spirituelle qui vous anime.  Mes visites pastorales m’ont permis de me faire proche de vous et de rencontrer des gens extraordinaires, en particulier un nombre important de bénévoles entièrement dévoués à l’Église et animés d’une foi profonde.
 
Vous avez été nombreux à me partager votre plus grand désir : que vos communautés chrétiennes demeurent toujours bien vivantes dans chacun de vos milieux.   Soyez assurés que votre désir est aussi le mien ainsi que celui de tous les prêtres du diocèse. Nous y mettrons toutes nos forces et toutes nos énergies pour le réaliser avec vous. Mais comment y parvenir dans une société qui évolue si rapidement et dans notre Église qui connaît elle-même des  bouleversements?  
 
Le pape François nous indique la voie en nous demandant de retourner à la source, de redécouvrir la mission première que le Christ  nous a confiée : « Allez! De toutes les nations faites des disciples : baptisez-les et apprenez-leur à observer tout ce que je vous ai  commandé »
 
Le pape François nous invite à devenir des « disciples-missionnaires », à ne plus se replier sur nous-mêmes mais à aller dans le monde vers tous ceux et celles qui ont faim et soif de Dieu. Il nous exhorte à être audacieux et  créatifs, à prendre tous les moyens nécessaires afin de repenser nos façons de faire et d’être en Église sur le chemin de la conversion pastorale et missionnaire « qui ne peut laisser les choses comme elles sont présentement! »
 
Dans ce but, les premières communautés chrétiennes nous sont une aide précieuse. Quatre sources principales les animaient: l’enseignement, la fraternité, la célébration (en particulier l’Eucharistie) et l’annonce des valeurs évangéliques en paroles et en actes.
 
À nous maintenant de reprendre ces sources et de trouver les moyens actuels pour les rendre actives dans chacun de nos milieux.  D’où l’importance pour nous: 

  • De réaliser que nous sommes tous appelés à œuvrer de plus en plus en communion et cela au sein d’unités pastorales qui sont devenues dans les faits de « nouvelles paroisses » définies  comme « des communautés de communautés ». 
  • De susciter une participation accrue des laïcs dans la vie de chaque communauté.
  • De prier et d’avoir le courage d’interpeler des jeunes de chez nous à la vocation sacerdotale ou religieuse.
  • De bien initier les nouvelles générations à la vie chrétienne dans son ensemble.
  • De soigner particulièrement nos liturgies afin qu’elles soient empreintes de beauté et de sacré.
  • De bien répartir nos ressources financières et humaines destinées non pas seulement à maintenir debout nos églises mais surtout à édifier « l’Église » en aidant les pauvres et les malades de la paroisse, en éduquant les plus jeunes, en aidant les parents, les familles, les aînés, etc.
  • De s’assurer que les lieux de rassemblements soient adaptés aux besoins présents et futurs de chaque communauté afin d’en favoriser son épanouissement. Le temple est au service de la communauté, et non l’inverse.

N’oublions jamais que nos communautés chrétiennes sont des communautés de foi.  Sans elle, plus rien n’existe!  Notre foi se doit d’être vivante si nous désirons que nos communautés le soient! Elle doit être nourrie et partagée, elle qui est née d’une rencontre décisive avec le Christ!
 
Je vous invite donc à lire avec attention ma récente lettre pastorale ayant pour thème « Pour des Communautés chrétiennes fidèles au Christ et toujours plus vivantes ». Je vous encourage également à participer aux différentes soirées sur ce même thème qui auront lieu dans le diocèse au cours des prochains jours.  
 
C’est en étant fidèles au Christ et à la mission qu’Il nous a confiée que nous allons continuer d’être des communautés chrétiennes bien vivantes capables de transmettre fièrement notre foi aux Acadiens et aux Acadiennes de demain. 
 
 Avec ma fraternelle bénédiction                                                                                  
+ Daniel Jodoin,
Évêque de Bathurst