Du bureau de l’évêque

En ce 31 mai 2020
 
 

Mot de notre évêque
 
 
Nous voilà confinés encore un peu de temps mais c’est compréhensible. Il faut être prudent. Ce matin, soyons de tout coeur et en communion de prières avec les gens du Restigouche qui en ont besoin.   
 
Aujourd’hui, nous célébrons la belle fête de la Pentecôte, le moment où les apôtres rassemblés reçurent l’Esprit Saint promis par le Christ, un Esprit qui souffle toujours sur l’Église que nous sommes. En ce temps de pandémie, demandons-lui de nous envoyer tout spécialement un Esprit de confiance, un Esprit de sérénité.
 
  •  Afin de faire plus confiance à tous ceux et celles qui nous entourent durant cette période de pandémie qui peut durer encore plus d’un an.  C’est tout à fait normal et humain que certaines personnes vivent certaines peurs ou craintes et subissent un certain stress durant cette pandémie. Mais comme l’a mentionné la ministre de la santé vendredi dernier, il va falloir éviter de voir l’autre comme une menace, un danger, surtout s’il vient d’une autre région ou d’une autre province. Il faut plutôt apprendre à voir l’autre comme quelqu’un, comme nous, qui veut demeurer en santé et ne pas mettre en danger la vie des autres.  Il faut vivre dans un climat de confiance. Sinon, certains risquent de tomber malades mentalement et même physiquement, pas du virus et mais d’autres choses.

 

  • Qu’il nous envoie aussi cet Esprit de confiance afin d’être rassurés face à cette pandémie. Des gens ayant le virus, il y en aura un peu partout. C’est prévisible. Mais il faut se rappeler que nos services de santé contrôlent bien la situation même sans la découverte encore d’un vaccin.  Car ce n’est pas parce qu’une personne est atteinte  du virus qu’elle meurt. Jusqu’à maintenant dans le monde entier, 99.94% des personnes qui ont eu le virus ont été guéries et ont repris une vie normale. La majorité n’ont subi que des symptômes légers et sont restés à la maison pour leurs soins. Le virus est par contre spécialement dangereux pour une catégorie de personnes : les personnes âgées et les personnes fragiles qui ont déjà des problèmes importants de santé. Il faut donc veiller tout spécialement sur ces personnes qui doivent mieux se protéger et que l’on doit tous mieux protéger.

 
Nous avons la foi. Nous savons que nous ne sommes jamais seuls face à une souffrance, une tragédie ou une épreuve.  Le Seigneur est  là avec nous qui veille sur nous. Que son Esprit de Paix, de force et de lumière continue de souffler sur nous afin de chasser, comme il le fit pour ses apôtres, toutes nos craintes et toutes nos peurs.  
 
 
+ Daniel Jodoin, votre évêque
 

 

 


Je demande à toutes les paroisses à mettre en place les directives présentées dans les documents ici-bas pour tous vos milieux tout en demeurant attentifs à l’évolution de la situation.  
 
ATTACHEMENTS :

 
Messages vidéos

 


 

 

Documents officiels