Mgr Daniel Jodoin


Mgr Daniel JodoinNeuvième évêque de Bathurst

Sa devise:
« L’amour dans la vérité »

Naissance : 02-03-1957  
Sacerdoce : 03-10-1992
Élu évêque : 22-01-2013 
Épiscopat : 25-04-2013

Mgr Daniel Jodoin est né à Granby le 2 mars 1957. Après des études primaires à l’école Saint-Luc de Granby (1962-1969) et des études secondaires au Séminaire du Verbe Divin de Granby (1969-1974), il poursuivit des études collégiales au Collège Jean-de-Brébeuf de Montréal (1974-1976) et entreprit des études à l’École des Hautes Études commerciales de l’Université de Montréal où il a obtenu un baccalauréat (1979) et une maîtrise en administration des affaires (MBA) (1982). À la suite de la réussite des examens d’admission et d’un stage professionnel dans un cabinet de comptables agréés de Montréal, il est devenu, le 6 novembre 1981, membre de l’Ordre des Comptables Agréés du Québec (CA). De 1982 à 1986, Mgr Jodoin se joint à la communauté des Missionnaires du Verbe Divin et entre au Séminaire Saint-Paul d’Ottawa où il a obtenu un baccalauréat en théologie (1986). Après un stage pastoral dans diverses paroisses du diocèse de Saint-Hyacinthe et de Sherbrooke, il a été ordonné diacre le 5 juin 1992 et prêtre le 3 octobre 1992 pour l’archidiocèse de Sherbrooke. Après des études à l’Université pontificale grégorienne à Rome, de 2000 à 2002, il a obtenu une licence en théologie dogmatique, plus précisément en ecclésiologie. Mgr Jodoin parle le français, l’anglais, l’italien et l’espagnol et a une connaissance du latin et du grec.

Mgr Jodoin a exercé son ministère presbytéral dans les paroisses suivantes de l’archidiocèse de Sherbrooke : vicaire à Saint-Joseph (1992-1994); curé de Notre-Dame-de-Lourdes , Saint-Anges de Ham-Nord et Saint-Fortunat (1994-2000); administrateur paroissial de Saint-Julien (1999-2000); administrateur paroissial et curé de Saint-François-d’Assise (2002-2009); curé de Très-Saint-Sacrement (2005-2006), Notre-Dame-de-l’Assomption (2005-2008), Sainte-Famille (2005-2009) et de Saint-Philémon (2009). À la suite des fusions de paroisses, Mgr Jodoin devint curé de la nouvelle paroisse Bon-Pasteur le 1er janvier 2010. Depuis 2009, il était également responsable de l’Office du clergé et coordonnateur de la Région pastorale de Sherbrooke. En juin 2002, il était nommé recteur du Grand Séminaire des Saints-Apôtres de l’archidiocèse de Sherbrooke.

Le 22 janvier 2013, Sa Sainteté le pape Benoît XVI a nommé Mgr Jodoin évêque de Bathurst au Nouveau-Brusnwick. Son ordination épiscopale a eu lieu le 25 avril 2013, jour de la fête de l’évangéliste saint Marc, en la cathédrale Sacré-Cœur de Bathurst.
 


D’azur au tau ou croix de saint Antoine adextré d’une étoile et senestre d’une fleur de lis, le tout d’or, en pointe deux fasces ondées d’argent.

La couleur bleue est une couleur mariale et la patronne du diocèse de Bathurst est la Vierge de l’Assomption. Cette couleur est aussi présente dans le blason de la ville et de l’archidiocèse de Sherbrooke d’où Mgr Jodoin provient et où il était curé avant sa nomination à l’évêché de Bathurst. Le bleu se trouve aussi dans les armoiries de la ville de Bathurst.

Le tau, ou croix de saint Antoine, prend la forme de la lettre grecque tau, symbole franciscain par excellence. Il était souvent utilisé par saint François d’Assise, notamment pour signer ses lettres. Le pape Innocent III l’évoqua lors de l’ouverture du concile du Latran IV (1215) comme étant un signe de pénitence. La spiritualité de saint François d’Assise est celle de Mgr Jodoin.

L’étoile est un symbole marial par excellence, Marie Étoile de la Mer – Stella Maris – et, bien entendu, elle est l’un des principaux symboles acadiens adoptés en 1884.

La fleur de lis, symbole de la France d’ancien régime, tirée des armoiries des rois de France, est présente dans les armes de la province de Québec, province d’origine de Mgr Jodoin, comme elle est aussi représentée dans les armoiries de la province du Nouveau-Brunswick. On trouve des fleurs de lis également dans les armoiries de la ville de Bathurst et dans le blason de la ville de Granby (Qc), ville natale de Mgr Jodoin. Le lis représente aussi saint Jean et l’Église qui était au pied de la croix avec Marie, mère de l’Église, symbolisée par l’étoile (Jn 19 :25).

Les fasces ondées au bas de l’écu évoquent la rivière Yamaska qui traverse Granby, la rivière Népisiguit à Bathurst et la baie des Chaleurs sur laquelle la ville est sise. On trouve aussi une rivière héraldique dans les armoiries de la ville de Sherbrooke et également dans les armes de la ville de Bathurst comme aussi dans les armoiries du diocèse de Bathurst, sans oublier les armoiries de la province du Nouveau-Brunswick. L’eau rappelle aussi l’eau du baptême.

La devise Caritas in veritate (L’amour dans la vérité) est constituée des premiers mots de la dernière encyclique du pape Benoît XVI qui a élevé Mgr Jodoin à la plénitude du sacerdoce.

 

Robert Pichette, Héraut Dauphin extraordinaire de
L’Autorité héraldique du Canada, Académie internationale d’héraldique